Connectez-vous S'inscrire
SIZ-Nursing asbl

Dans le coma mais consciente



Une patiente en état végétatif est capable de s'imaginer jouer au tennis ! Il s'agit des résultats de deux équipes scientifiques, l'une conduite par Adrian Owen, neuropsychologue à l'Université de Cambridge, l'autre par Steven Laureys, neurologue au Centre de Recherches du Cyclotron de l'Université de Liège, publiés aujourd'hui dans la revue américaine Science.

L'expérience a été menée sur une jeune britannique de vingt-trois ans, victime il y a un an d'un accident de voiture qui a provoqué de graves lésions au cerveau. Paralysée, elle présentait tous les critères qui permettaient de la diagnostiquer en état végétatif. Utilisant un scanner à résonance magnétique fonctionnelle, les chercheurs ont cartographié l'activité cérébrale de cette patiente alors qu'il lui était demandé oralement de s'imaginer jouer au tennis ou se balader dans sa maison. A leur grande surprise, ils ont constaté qu'elle était capable de le faire, activant des aires de son cerveau identiques à celles activées par des volontaires sains auxquels les mêmes tâches sont demandées. Ces résultats démontrent que, malgré le diagnostic d'état végétatif, cette patiente a conservé la capacité de comprendre des instructions orales et d'y répondre par son activité cérébrale, à défaut de paroles ou de gestes.

Depuis plusieurs années, des équipes scientifiques de Cambridge et de Liège se penchent sur l'état de conscience de patients qui se trouvent dans un état végétatif. Au travers de ces dernières recherches, ils ont établi la preuve indiscutable de la conscience du cerveau de la patiente. Pour le monde médical, il s'agit là de découvertes très prometteuses. En effet, la technique pourrait permettre d'identifier plus aisément les patients ayant un certain niveau de conscience, malgré un état végétatif diagnostiqué. A l'avenir, d'autres travaux tenteront de savoir si cette technique peut être utilisée plus largement chez ces patients et si cette découverte peut conduire à une manière de communiquer avec des patients qui peuvent être conscients mais incapables de bouger ou parler.

Vendredi 8 Septembre 2006
RTL Infos
Lu 1219 fois

Contacts | Qui sommes-nous ? | Actualités | Modules de Formation | Symposium | Législation et agrément | Résumé Hospitalier Minimal | Dépêches | Offres d'emploi | Article scientifique | TOUT sur le N.A.S. | Classification IF-IC