Connectez-vous S'inscrire
SIZ-Nursing asbl

Les spécialistes des soins intensifs souffrent de burn-out



Un tiers des spécialistes des soins intensifs disent être aux prises avec un grave burn-out, un syndrome d'épuisement professionnel. De plus, ils auraient trois fois plus de chances de souffrir de dépression, a annoncé mardi l'hebdomadaire Trends voor de Specialisten à la suite d'une enquête auprès de 220 médecins intensivistes.

"Les symptômes du burn-out sont si graves chez certains médecins intensivistes que j'ai conseillé à quelques collègues de recourir à un coaching professionnel", a expliqué Patrick Ferdinande (UZ Leuven). Les oncologues et d'autres médecins sont également aux prises avec de tels problèmes.

Ce sujet est d'ailleurs un tabou pour les médecins, qui "pour la plupart ont tendance à minimaliser ce problème", a confié Patrick Ferdinande. A côté du syndrome du burn-out et de la dépression, l'enquête a également mesuré la qualité de vie des médecins. Ainsi, 15 à 20% des médecins se plaignent de maux physiques.

"Ils éprouvent également des difficultés sur le plan social puisque beaucoup d'entre eux se plaignent d'avoir des relation sociales aigries à cause du grand nombre d'heures de travail", a ajouté Patrick Ferdinande. L'enquête a eu lieu entre début juillet et fin octobre 2008. Environ 55% des médecins intensivistes y a pris part.

Mardi 27 Octobre 2009
SIZ-Nursing asbl
Lu 1121 fois

Nouveau commentaire :

Contacts | Qui sommes-nous ? | Actualités | Modules de Formation | Symposium | Législation et agrément | Résumé Hospitalier Minimal | Dépêches | Offres d'emploi | Article scientifique | TOUT sur le N.A.S. | Classification IF-IC