Connectez-vous S'inscrire
SIZ-Nursing asbl

Plan d'Attractivité pour la Profession Infimière présenté en Commission Santé de la Chambre

Chers collègues,

Je vous remercie de me faire part des réactions qui vous parviennent. Je transmets aussi ma réponse à la Présidente de l'UGIB et du CNAI.



La presse a en effet mal reproduit les fructueux échanges en Commission Santé de la Chambre ce mardi 24 mars.

La Ministre Onkelinx y a brièvement présenté le Plan Attractivité pour la profession infirmière, au travers d’'un exposé que je vous joins en annexe.

Il est on ne peut plus fidèle au Plan, dont le texte est également joint.

Tous les parlementaires présents ont ensuite posé des questions et émis des commentaires : leur soutien à ce Plan a été largement exprimé, les questions étaient pertinentes et constructives. Ils ont manifesté leur satisfaction à l’égard des réponses apportées par madame la Ministre.

Même les éléments que nous savons sensibles (évolution des qualifications par exemple) ont été abordés sans complaisance, avec le souci de voir les adaptations nécessaires abordées en concertation entre pouvoir fédéral et Communautés, mais en vue de rencontrer les besoins de la population : soins de plus en plus complexes et responsabilités confirmées voire élargies confiées à la profession infirmière.

Je peux vous affirmer que c'est la première fois de ma (longue) carrière que je peux constater une aussi juste perception des problèmes rencontrés par notre profession par nos représentants, élus de la nation. Ainsi qu’une volonté d’y apporter des solutions. Et de reconnaître la juste place que les infirmiers occupent dans le système de santé, en partenariat avec les autres.

Ceci est évidemment le cas de Madame la Ministre Onkelinx : son Plan attractivité est là pour en témoigner.

La question particulière d'une éventuelle qualification intermédiaire figure dans ce Plan : interrogée sur cet aspect, Madame Onkelinx a bien confirmé qu'il s'agissait d'une question et que ce sont les analyses des données infirmières et des profils de patients qui en découlent qui vont effectivement orienter les échanges et décisions. Il ne s'agit évidemment pas d'une qualification infirmière supplémentaire ! Et on est bien loin d'une conclusion…

La situation économique de notre pays ne va pas nous faciliter la tâche mais ne cédons pas au découragement pour autant.

Le pire qui puisse arriver au Plan d'attractivité est que les infirmiers doutent de la volonté politique de le mener à bien ou se divisent sur des détails en comparaison des enjeux.

En ce qui me concerne je m'engage, avec Madame Onkelinx, à le défendre pied à pied. En concertation et malgré les difficultés.

Cécile Fontaine

Vendredi 27 Mars 2009
Lu 2496 fois

Nouveau commentaire :

Contacts | Qui sommes-nous ? | Actualités | Modules de Formation | Symposium | Législation et agrément | Résumé Hospitalier Minimal | Dépêches | Offres d'emploi | Article scientifique | TOUT sur le N.A.S. | Classification IF-IC