Connectez-vous S'inscrire
SIZ-Nursing asbl

Quoi de neuf en nutrition aux soins intensifs ?



Au cours des dernières années, nos connaissances sur le support nutritionnel des patients aux soins intensifs ont connu des développements importants quant à la voie d’administration des nutriments et aux effets des « pharmaconutriments ».


Actualité et points forts.

– 1) La nutrition entérale précoce est probablement bénéfique pour tous les patients. La nutrition parentérale n’influence pas la mortalité mais présente des avantages documentés chez les patients de chirurgie ;
2) Les nutriments susceptibles de modifier la réponse inflammatoire et le système immunitaire ne sont pas une panacée. À l’exception de la glutamine, les études portant sur l’administration d’un seul nutriment sont trop peu nombreuses pour faire des recommandations. Les solutions nutritives entérales enrichies n’ont pas d’impact sur la mortalité mais diminuent la morbidité infectieuse chez les patients de chirurgie. Pour l’ensemble des patients, la durée d’hospitalisation est réduite par ces solutions nutritives, mais pas la durée de séjour aux soins intensifs.

Perspectives.

– les études d’intervention portant sur un seul nutriment permettront de définir l’origine des effets bénéfiques observés avec des « cocktails » de nutriments. Une meilleure connaissance des mécanismes de la réponse inflammatoire permettra au support nutritionnel de devenir un outil de prévention du syndrome de défaillance viscérale multiple.


In the past few years, our knowledge of the effects of nutritional support in intensive care has improved in two directions: the route of nutrient administration and the effects of pharmaconutrition.

News and hot spots.

– 1) Early enteral feeding is beneficial to all patients, even if nutrient energy needs are not met. Parenteral nutrition does not change overall mortality, but decreases complication rates in surgical patients;
2) Nutrients that can influence the inflammatory response syndrome and the immune system are not a panacea. Their usefulness depends on the type of patient, and on the type and time of administration. With the exception of glutamine, data on single nutrient administration are insufficient to make recommendations. Enteral solutions enriched with several immuno-nutrients do not change mortality, but they do decrease infectious morbidity in surgical patients. Length of hospital stay, but not in the ICU, is decreased by these solutions.

Perspectives.

– Studies of single nutrient interventions should attempt to explain the mechanism of the observed benefits from the use of enriched enteral solutions. A better knowledge of the pathophysiology of the inflammatory response syndrome will farther study pharmaconutrients as a preventive tool for multiple organ failure.

Lundi 16 Mars 2009
SIZ-Nursing asbl
Lu 728 fois

Nouveau commentaire :

Contacts | Qui sommes-nous ? | Actualités | Modules de Formation | Symposium | Législation et agrément | Résumé Hospitalier Minimal | Dépêches | Offres d'emploi | Article scientifique | TOUT sur le N.A.S. | Classification IF-IC