Connectez-vous S'inscrire
SIZ-Nursing asbl

SIDA en Afrique : le manque d'infirmières et de médecins tue



Le manque de personnel médical constitue l'un des principaux obstacles à l'accès de la population aux traitements contre SIDA en Afrique, ce qui se traduit par un nombre invérifiable de morts pourtant évitables, selon Médecins sans frontières (MSF).

Si le nombre de personnes traitées a grimpé de 100.000 en 2003 à 1,3 millions en 2006, la pénurie de médecins et infirmières met en péril la distribution des thérapies aux patients, estime l'organisation internationale dans un rapport publié jeudi soir.

"La communauté internationale dit qu'elle veut arriver à l'accès universel et à Khayelitsha nous en étions près, mais à un certain moment les choses ont commencé à s'effondrer", explique Eric Goemaere, responsable de MSF en Afrique du Sud, dans un bidonville en expansion du Cap. "Nous sommes complètement saturés. Nous sommes revenus avec des listes d'attente et on a l'impression à nouveau de perdre la bataille."

On compte près de 40 millions de malades du SIDA dans le monde, 4,3 millions de personnes nouvellement infectées et près de trois millions de morts en 2006, rappelle MSF. L'Afrique du Sud est l'un des pays les plus durement frappés. Or malgré les progrès de l'accès aux traitements, plus de 70% des Africains infectés attendent toujours.

A la clinique installée par MSF dans le bidonville de Khayelitsha, où environ 30% des adultes sont contaminés, près de 6.000 attendent de bénéficier d'une thérapie rétro-virale. Par manque de personnel médical principalement, le nombre de personnes entamant un traitement chaque mois est tombé de 270 en mai 2006 à 100 en décembre. Nombre d'infirmières partent pour le secteur privé ou à l'étranger, où les salaires sont plus corrects. MSF appelle d'ailleurs les gouvernements à donner davantage pour la formation et la rémunération du personnel médical, et pas seulement les traitements et les hôpitaux, qui ne peuvent fonctionnent qu'avec du personnel qualifié.

On compte 393 infirmières et 74 médecins pour 100.000 personnes en Afrique du Sud, mais une grande partie de ces professionnels travaillent dans le privé et très peu dans les zones rurales. Au Lesotho, également ravagé par le SIDA, on recense 5 médecins et 63 infirmières pour 100.000 personnes, au Malawi, 2 médecins et 56 infirmières, et au Mozambique, trois médecins et 20 infirmières.

Vendredi 25 Mai 2007
SIZ-Nursing
Lu 1131 fois

Contacts | Qui sommes-nous ? | Actualités | Modules de Formation | Symposium | Législation et agrément | Résumé Hospitalier Minimal | Dépêches | Offres d'emploi | Article scientifique | TOUT sur le N.A.S. | Classification IF-IC