Connectez-vous S'inscrire
SIZ-Nursing asbl

Santé : le nouveau règlement de l'OMS entre en vigueur

L'institution mise sur la coopération entre ses 192 pays membres et sur la transparence pour limiter les épidémies.



Le nouveau règlement sanitaire international de l'Organisation Mondiale de la Santé entre en vigueur le vendredi 15 juin, a fait savoir l'institution ce jeudi. Soit deux ans après avoir été adopté par les 192 pays membres de l'OMS. Le règlement a pour objectif de limiter les épidémies et de lutter contre les urgences d'ampleur mondiale, notamment en les stoppant à la source. Et, pour "prévenir avant de guérir", l'OMS mise avant tout sur la coopération entre les Etats membres.

Se méfier des agents chimiques & des aliments contaminés

Parmi les nouvelles mesures, l'OMS oblige les pays à la prévenir en cas d'évènement susceptible de menacer la santé publique. Même si la situation est provoquée par des agents chimiques, des aliments contaminés ou encore des matières radioactives.

Le directeur du Bureau alerte et action en cas d'épidémie et de pandémie de l'OMS, le Dr Mike Ryan, a déclaré à la presse que ce règlement reposait "sur le processus fondamental de transparence". Il a énoncé les épisodes du SRAS (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère), du virus Ebola et de la grippe aviaire pour illustrer la rapidité avec laquelle des maladies peuvent se propager.

La grippe, première menace

"Aujourd'hui, la plus grande menace pour la sécurité sanitaire internationale serait une pandémie de grippe, a affirmé de son côté la directrice générale de l'OMS, le Dr Margaret Chan. “Cette menace n'a pas diminué, mais l'application du RSI (règlement sanitaire international révisé) nous aidera à mieux nous préparer à faire face à l'éventualité d'une pandémie", a-t-elle ajouté.
La première version du règlement révisé date de 1951, et la dernière de 1969.
Le RSI préconise aussi quelles actions sont nécessaires pour endiguer les épidémies. Exemples: contrôles, quarantaine, surveillance des voyageurs, échange d'informations…

Pas appliqué totalement avant 2016

Si le règlement précédent se penchait seulement sur 6 maladies (choléra, peste, fièvre jaune, variole, fièvre récurrente et typhus), sa nouvelle version couvre un éventail plus large d'urgences de santé publique de portée internationale.

Selon le Dr Guenael Rodier, en charge de la lutte contre les maladies transmissibles, ce texte sera plus efficace en termes de détection des urgences internationales et de leur évaluation.
En revanche, deux pays sur trois ont “de sérieux progrès à faire" pour se conformer aux exigences du texte, a-t-il déploré. Les mesures de ce nouveau règlement seront effectives dans les 192 pays membres de l'OMS dans une dizaine d'années, selon lui.

Jeudi 14 Juin 2007
Challenges.fr
Lu 1486 fois

Contacts | Qui sommes-nous ? | Actualités | Modules de Formation | Symposium | Législation et agrément | Résumé Hospitalier Minimal | Dépêches | Offres d'emploi | Article scientifique | TOUT sur le N.A.S. | Classification IF-IC