Connectez-vous S'inscrire
SIZ-Nursing asbl

Une thérapie à base de cellules souches pour les patients cardiaques ?



Cardio3 BioSciences, la société belge spécialisée en biotechnologies, a annoncé lundi le traitement d'un premier patient avec une thérapie de nouvelle génération à base de cellules souches, destinée à soigner l'insuffisance cardiaque. Baptisée C-Cure, cette thérapie doit évaluer la capacité des cellules "cardiopoïétiques" à régénérer un muscle cardiaque défaillant.

C-Cure, entre le Minnesota et Alost

Le patient, traité au Centre cardiovasculaire d'Alost, participe à l'étude clinique qui doit déterminer l'efficacité de la thérapie cellulaire de nouvelle génération chez des patients atteints d'insuffisance cardiaque, précise la société dans un communiqué.

C-Cure est l'aboutissement de plusieurs années de recherches conduites à la Mayo Clinic de Rochester (Minnesota, Etats-Unis) et au Centre cardiovasculaire d'Alost. Cette double collaboration avec le groupe de recherches de Cardio3 BioSciences a abouti au lancement de la première étude clinique portant sur des cellules souches cardiopoïétiques dans le traitement des maladies cardiaques.

Cellules cardiopoïétiques pour régénérer le coeur

C-Cure est un produit fabriqué à partir des cellules de la moëlle osseuse du patient lui-même et qui donnent naissance à des cellules "cardiopoïétiques" capables de régénérer un muscle cardiaque défaillant. La thérapie a donc été conçue pour produire de nouvelles cellules musculaires cardiaques ayant les mêmes propriétés que les cellules perdues à la suite d'un infarctus et ceci sans présenter de risque de rejet. "Les thérapies cellulaires expérimentales actuelles n'ont pu à ce jour régénérer le muscle cardiaque", selon cardio3 BioSciences.

Une perspective d'espoir immense

Ce premier essai permettra également d'évaluer les conséquences socio-économiques de C-Cure.
"Pour la première fois au monde, nous allons évaluer chez des patients si des cellules 'cardiopoïétiques', l'ingrédient actif de C-Cure, peuvent être utilisées pour reconstituer un muscle cardiaque lésé par un infarctus. Si C-Cure peut atteindre cet objectif, il constituera clairement un progrès majeur dans le traitement de l'insuffisance cardiaque, une affection très courante pour laquelle uniquement des traitements palliatifs existent à ce jour", a commenté le Dr Christian Homsy, administrateur délégué de Cardio3 BioSciences.

Lundi 2 Mars 2009
7s7 Santé
Lu 894 fois

Nouveau commentaire :

Contacts | Qui sommes-nous ? | Actualités | Modules de Formation | Symposium | Législation et agrément | Résumé Hospitalier Minimal | Dépêches | Offres d'emploi | Article scientifique | TOUT sur le N.A.S. | Classification IF-IC