Connectez-vous S'inscrire
SIZ-Nursing asbl

Vioxx® : des effets rapides sur le cœur



Prendre des cachets de Vioxx® pendant quelques jours suffit à augmenter le risque de crise cardiaque, affirme une étude canadienne qui tombe plutôt mal pour les laboratoires Merck, attaqués en justice à cause des effets de leur célèbre médicament antidouleur. Le Vioxx® (rofecoxib) a été retiré du marché mondial en septembre 2004 par Merck. Un essai clinique montrait alors qu’au bout de 18 mois la prise du Vioxx multipliait par deux le risque de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral.

Selon l‘équipe de Linda Lévesque, de l’Université McGill de Montréal, les effets du médicament sont plutôt rapides. Les chercheurs canadiens ont analysé des données concernant 125.000 Québécois âgés de plus de 65 ans. Conclusion : pour 25% des personnes qui ont eu un infarctus alors qu’elles prenaient du Vioxx®, cet accident s’est produit dans les deux semaines qui suivaient le début du traitement.

Lévesque et ses collègues constatent même que le risque d’infarctus est plus élevé au début du traitement et s’estompe dans la durée. Un mois après l’arrêt du traitement l’augmentation du risque de problème cardiovasculaire disparaît.

Les chercheurs n’ont pas observé d’effets secondaires similaires pour un médicament de la même famille des coxibs, le Célébrex®.

La firme Merck fait l’objet de plusieurs poursuites. Elle a déjà été condamnée en avril par un tribunal du Texas à indemniser la famille d’un patient mort d’un infarctus un mois après avoir avalé son premier cachet de Vioxx®. Merck a fait appel.

Mercredi 3 Mai 2006
NouvelObs.com
Lu 927 fois

Contacts | Qui sommes-nous ? | Actualités | Modules de Formation | Symposium | Législation et agrément | Résumé Hospitalier Minimal | Dépêches | Offres d'emploi | Article scientifique | TOUT sur le N.A.S. | Classification IF-IC