was successfully added to your cart.
articleEtude

Prévalence du syndrome de stress post-traumatique aux soins intensifs

By 18 juin 2019 No Comments

Selon cette dernière méta-analyse, les symptômes du SSPT peuvent affecter 1 adulte sur 5 ayant survécu aux soins intensifs, avec une prévalence élevée attendue 12 mois après la sortie de l’hôpital. Les survivants des unités de soins intensifs doivent faire l’objet d’un dépistage des symptômes d’SSPT et être soignés en conséquence, en raison de l’impact négatif potentiel de l’ESPT sur la qualité de vie. En outre, des mesures devraient être prises pour explorer plus avant la relation de cause à effet entre le séjour en USI et le SSPT, ainsi que pour proposer des mesures rapides pour prévenir le SSPT chez cette population.